Source: Journal Le Nord

Lors du bilan de fin de saison du Royal LePage Plus de Saint-Jérôme en novembre dernier, les dirigeants de l'équipe de baseball avaient dit vouloir s'impliquer davantage dans sa communauté. Ils passeront de la parole aux actes, samedi, alors qu'une première clinique de baseball sera tenue à l'école secondaire Cap-Jeunesse.

« Nous voulons donner le goût aux jeunes de jouer au baseball en leur transmettant notre passion. Ça sera aussi l'occasion pour notre équipe de se faire connaître», a affirmé le directeur général du RLP, Jean-Luc Désormeaux.

En fin de semaine, les joueurs Jonathan Lussier, Martin Johnson, Gabriel De Lisi et Pedro Luis Hernandez participeront à cette activité de 11 h à 16 h 30. Ils voudront faire bouger les jeunes de catégories Midget, Atome, Moustique, Pee-Wee et Bantam réunis dans le gymnase de l'école.

Si cet événement a lieu, c'est grâce à la bonne collaboration de Patrick Cloutier, président de l'Association de baseball et de balle-molle mineur de Saint-Jérôme.

Une deuxième clinique sera tenue au même endroit le 1er mars prochain.

Échange de lanceurs

À la fin de la saison, l'entraîneur-chef et lanceur vedette Martin Johnson avait laissé planer un doute sur un retour en 2014 à cause d'une vilaine blessure à l'épaule. Selon Désormeaux, les chances sont bonnes de le revoir dans l'uniforme de Saint-Jérôme cette année.

« Il est en forme et il lui reste du bon baseball à jouer. Reste à voir si la passion est toujours là», dit-il.

Par ailleurs, le RLP a récemment procédé à un échange de lanceurs avec le Cactus de Victoriaville. Hugo Cyrenne, un choix de troisième ronde aux derniers repêchages, a été acquis par Saint-Jérôme en retour de Sébastien Dessureault, un vétéran de la Ligue de baseball majeur du Québec. Dessureault, un joueur de Trois-Rivières, avait demandé un échange pour se rapprocher de chez lui.

Cyrenne évoluait l'an dernier pour les Aigles de Trois-Rivières dans la Ligue de baseball junior élite du Québec.

« Avec Dessureault qui quitte, Shawn Smith qui n'a pas confirmé son retour et Martin Johnson qui ne rajeunit pas, il faut ajouter de la profondeur au monticule», a souligné le directeur général du RLP.